Utilité d’une écoute «habitée» pour s’accomplir en mourant

Présentation du sujet :

L’expérience du responsable de cet atelier, comme intervenant en soins spirituels auprès des personnes en fin de vie, et sa formation en psychothérapie ont influencé sa façon d’écouter. Il ne s’agit donc pas d’écoute «thérapeutique» au sens propre mais plutôt de l’écoute «habitée». Cette approche permet, avec certaines personnes malades, de leur offrir un lieu d’expression des secrets lourdement cachés où sont logées de grandes questions existentielles. Ce type d’écoute, jumelée avec une volonté d’offrir une présence de bonne qualité, contribue à essayer d’aider les personnes en fin de vie à affronter la mort avec plus de sérénité tout en atténuant certaines blessures du passé.


Objectif
 :

Démontrer l’utilité d’une écoute «habitée» auprès des personnes en fin de vie pour les aider à s’accomplir même à l’étape de la mort.


Clientèles cibles
:

Tous les intervenants œuvrant en soins palliatifs ou en soins de fin de vie


Date
: 19 novembre 2018

Heure : 19 h à 21 h

Durée : 2 heures

Tarif : 85 $

Reconnaissance de participation : Attestation de présence

Endroit :

À la Maison Michel-Sarrazin, dans les salles de formation A et B, selon le calendrier
Ailleurs, sur demande


Formateur
:

Gilles Bradet, travailleur social et psychothérapeute, CHU de Québec – Université Laval


Formulaire d’inscription