L’enfant face à la mort d’un parent : doit-on l’impliquer ?

Présentation du sujet :

On s’interroge souvent si on doit impliquer l’enfant au moment de la mort d’un parent, d’un grand-parent ou d’une autre personne significative. Les adultes ont parfois le réflexe de vouloir protéger l’enfant en ne l’incluant pas dans le processus de fin de vie d’un proche. Qui protège-t-on dans une telle situation ? Est-ce soi comme adulte ou réellement l’enfant ? Cette formation permettra de se sensibiliser à ce que vit l’enfant qui se prépare à perdre une personne significative et de réfléchir à l’accompagnement dans un tel contexte.


Objectifs :

  • Sensibiliser le participant à l’importance d’impliquer les enfants dans le processus de fin de vie d’un parent ou d’une personne significative au plan affectif
  • Comprendre la perception de la mort qu’ont les enfants selon différents âges
  • S’interroger sur comment aider les enfants qui perdent un parent

Clientèles cibles :

Tous les intervenants et bénévoles œuvrant en soins palliatifs ou en soins de fin de vie

Date : 21 mai 2019 REPORTÉ AU CALENDRIER 2019-2020

Heure : 19 h à 21 h

Durée : 2 heures

Tarif: 85 $


Reconnaissance de participation : 
Attestation de présence

Endroit :

À la Maison Michel-Sarrazin, dans les salles de formation A et B, selon le calendrier
Ailleurs, sur demande


Formateur :

Réjean Carrier, travailleur social, Maison Michel-Sarrazin


Formulaire d’inscription