L’ABD de l’ADN spirituel : ouverture à la plénitude de l’Être en fin de vie

Présentation du sujet :

Plusieurs auteurs proposent la reconnaissance de la vie spirituelle à travers l’ici et maintenant de notre quotidien. Certains diront « la spiritualité débute là où les mots cessent ». Nous avons tous eu de ces moments où les mots n’arrivaient pas à exprimer la grandeur, la largeur et la profondeur du sentiment intérieur face à une expérience d’Amour, une expérience de Beauté. Mais qu’en est-il lorsque nous sonnes face à une expérience de Crise, de perte, de maladie, de fin de vie ou de mort imminente ? Dans ces expériences douloureuses, notre spiritualité cesse t-elle d’être mouvement ? Est-elle, au contraire, cette brise légère contribuant à nous ouvrir à des possibles inexplorés ?

C’est à travers une grille développée au XIIIe siècle et re-visitée pour notre temps, que l’atelier nous permettra de reconnaître les indices du mouvement de l’expérience spirituelle à l’oeuvre dans la crise, dans l’expérience de transformation que convie la fin de vie.

Objectifs :

  • Prendre connaissance de la grille « du développement des étapes de la vie  spirituelle »
  • Reconnaître l’importance des « nouveaux mots » traduisant l’expérience spirituelle dans un contexte de crise, dans un contexte de fin de vie
  • Identifier certains indices permettant de reconnaître le mouvement de l’expérience spirituelle tant pour soi-même que chez la personne accompagnée

Clientèles cibles :

Tous les intervenants et bénévoles œuvrant en soins palliatifs et en soins de fin de vie


Date :
 27 février 2019

Heure : 18 h 30 à 21 h 30

Durée : 3 heures

Tarif : 120 $

Reconnaissance de participation : Attestation de présence

Endroit :

À la Maison Michel-Sarrazin, dans les salles de formation A et B, selon le calendrier
Ailleurs, sur demande


Formatrice :

Martine Fortin, intervenante en soins spirituels, Hôpital St-Sacrement


Formulaire d’inscription