La peur source de vie ou d’enfermement : lieu d’accompagnement?

Présentation du sujet :

L’être humain tout au long de sa vie fait l’expérience de la peur. Il semble que la vie et la peur se côtoient jusqu’à la fin. Notre rapport à la peur et surtout notre rapport à la personne qui a peur influencent l’intervention. Notre pratique clinique nous rappelle que la peur n’est pas là pour rien. La peur est loin d’être un phénomène clairement défini. Elle n’est pas nécessairement l’expression d’une pathologie de fin de vie.

Existe-t-il un risque de fixer la personne dans ses premières paroles et dans nos propres conceptions de la peur? En fin de vie comment la peur peut évoluer en soi, nous garder dans la mouvance de la vie ou paralyser?

Dans cette atelier, nous aborderons la peur comme un processus permettant à la personne de se découvrir dans son expérience de fin de vie. De plus, nous réfléchirons à différentes pistes d’intervention pour que la peur reste un lieu d’accompagnement.

Objectifs :

  • Réfléchir sur le rôle de la peur en fin de vie
  • Explorer comment la peur peut s’avérer un point de repère à la fois pour le malade et pour l’accompagnateur
  • Explorer différentes façons d’accompagner la personne qui a peur

Clientèles cibles :

Tous les intervenants et bénévoles œuvrant en soins palliatifs ou en soins de fin de vie


Date :
23 avril 2019

Heure : 18 h 30 à 21 h 30

Durée : 3 heures

Tarif : 120 $

Reconnaissance de participation : Attestation de présence

Endroit :

À la Maison Michel-Sarrazin, dans les salles de formation A et B, selon le calendrier
Ailleurs, sur demande


Formateurs :

Réjean Carrier, travailleur social, Maison Michel-Sarrazin
Gérald Nickner, travailleur social et psychothérapeute, Maison Michel-Sarrazin


Formulaire d’inscription