Comment on vit quand on sait qu’on meurt?

Présentation du sujet :

À l’aide de quelques vignettes cliniques, nous proposons de regarder la souffrance vécue par la personne malade lorsqu’elle prend conscience de son pronostic de vie très limité. Cette prise de conscience génère une forte crise d’angoisse, passage obligé à l’intégration de sa propre finitude.

Objectifs :

  • Sensibiliser l’intervenant à la détresse provoquée par la fin de vie annoncée
  • Réfléchir à la nécessité de reconnaître cette détresse pour favoriser un meilleur accompagnement
 
Clientèles cibles :

Tous les intervenants œuvrant en soins de longue durée ou au maintien à domicile, en soins palliatifs ou en soins de fin de vie.

Durée : 2 heures

Reconnaissance de participation : Attestation de présence

Endroit:

Au choix du client; formation offerte sur demande seulement.


Formateur / Formatrice :

Réjean Carrier, travailleur social, Maison Michel-Sazzarin
Louise Grenier, psychologue


Formulaire d’inscription